............................................................................................................................études et maîtrise d'oeuvre construction écologique en Finistère Morbihan et Côtes d'Armor...................................................................................................................................
*
Logo Platzhalter
Header Template 1

Menu

Conception / Réalisation de bâtiments passifs :

 

Une maison passive se définit essentiellement par les caractéristiques suivantes :


Elle dispose d'une isolation continue de grande qualité, parties opaques, toit, mur extérieur et

dalle ont des valeurs U maximum de 0,75 W/m².K. Cela correspond dans la mise en oeuvre

des isolants standards à une épaisseur de 25 à 30 cm.

Souvent des épaisseurs plus importantes sont utilisées, comme dans le cas de petits

bâtiments ou de constructions très ombragées. Les fenêtres ont des valeurs U < 0,8 W/m².K.

Pour cela, les châssis isolés et le triple vitrage sont nécessaires. L'isolation et les fenêtres

sont mises en oeuvre tout au long de l'enveloppe thermique sans pont thermique.


L'enveloppe thermique du bâtiment est entourée d’une enveloppe étanche à l'air (crépi

intérieur, plaque de bois, pellicule, etc.). L'étanchéité à l'air de l'enveloppe doit être vérifiée

avec un test de pression. Le renouvellement d'air mesuré (valeur n50) ne doit pas dépasser

les 0,6 h-1.


Les vitrages ont un facteur de transparence élevé, généralement de 50 à 55 %.

Le rayonnement solaire participe largement à la réduction du besoin de chaleur.


Toutes les pièces intérieures à l'enveloppe thermique sont (en période de chauffe) ventilées

avec une centrale de ventilation à récupération de chaleur. Un ventilateur de faible

consommation aspire l'air vicié et humide dans la cuisine, la salle de bain et les toilettes

et le rejette à l'extérieur.

Un autre ventilateur souffle de l'air pris à l'extérieur dans les pièces de vie (séjour, chambres).

Les deux flux d'air passent dans un échangeur de chaleur pour que la chaleur de l'air vicié

réchauffe l'air neuf de manière « passive ».

L’efficacité de rendement de récupération de chaleur doit être au moins égale à 75 %, afin que

l'efficacité autant que le confort soient assurés dans la pièce.


Les besoins de chaleur et de rafraîchissement sont limités à 15 kWh/m².a. Le besoin en

énergie primaire pour toutes les applications (chauffage, ventilation, ECS, auxiliaires et

électroménager) est limité à 120 kWh/m².a (critères de validation). Les valeurs énergétiques

sont calculées selon le PHPP et se rapportent à la surface de référence énergétique à

l’intérieur de l’enveloppe thermique.


La charge de chaleur du bâtiment, calculée selon le PHPP, se situe autour de 10 W/m²

(critère de fonctionnement). Cette puissance peut généralement être très vite distribuée

dans la maison par la quantité d'air nécessaire de manière hygiénique.


La fréquence de surchauffe décrit la proportion d’heure dans l’année où la température

moyenne de la pièce dépasse les 25°C. Elle ne doit pas dépasser les 10 %. Le PHPP

dispose d'un procédé simplifié qui donne une première approximation de la fréquence

de surchauffe moyenne d’un bâtiment.

Passif

login
Pseudo :

Mot de passe : 

Connexion automatique

Perdu le mot de passe ?
Copyright
© Copyright 2012 by ECE | www.ece-etudes-conseils.fr
Pseudo :
User-Login
Votre E-mail